SNCF MIXITÉ est un site de SNCF

Corine & Floriane partagent les messages du Forum Jump

SNCF au Féminin a offert à plusieurs membres de différentes ambassades d’y participer. Corine Trousselot, Correspondante régionale handicap & emploi, mixité & diversité à la Direction Régionale Bourgogne Franche-Comté et Floriane Cuche, Coordinatrice Méthode SNCF Réseau ont saisi l’opportunité. Elles partagent leur expérience du Forum Jump avec la communauté SNCF au Féminin. 

Publié le 01/06/2018 à 16:01

Qu’est-ce qui vous a donné envie de participer au Forum Jump ?
Floriane : Ce qui m’a motivée pour participer au Forum Jump, c’est la possibilité de rencontrer des femmes et hommes engagés pour la mixité dans d’autres entreprises que SNCF.
Corine : Comme Floriane, j’ai eu envie d’y aller pour m’ouvrir à la vision de la mixité dans d’autres secteurs. Par ailleurs, j’ai été attirée par la thématique du changement de regard sur les femmes de pouvoir. C’est un vrai sujet : comme une intervenante l’a exprimé lors du Forum, les femmes qui font carrière sont encore mal perçues. Cloisonnées dans leur rôle de mère,  elles sont considérées comme « mauvaises mères » lorsqu’elles souhaitent tenir des postes à responsabilités. Cette séparation entre le parcours professionnel et la vie familiale, tend à rendre la  carrière responsable d’une vie moins engagée auprès de leur famille. Il est nécessaire d’évoluer pour sortir des préjugés.
Quels sont les interventions du Forum qui vous ont le plus marquées ?
Floriane : j’ai adoré l’atelier « astuces décalées pour prendre la parole n’importe où n’importe quand avec presque n’importe qui ». A travers des exercices pratiques, nous avons pris concrètement conscience de l’importance de bien placer sa voix et poser son ton pour être crédible et entendue. J’ai aimé l’expérience et j’en tire plein de bonnes astuces pour avoir plus d’impact quand je m’exprime.
Corine : j’ai aussi beaucoup apprécié l’intervention sur le couple d’Avivah Wittenberg-Cox. Elle a expliqué que toute vraie réussite ne peut se faire seul·e, que c’est toujours le fruit d’un partenariat, d’un soutien mutuel dans l’intimité. Elle a aussi présenté les nouveaux schémas du couple à double carrière et ce que cela change dans les foyers mais aussi au travail : le modèle de l’un·e qui se sacrifie pour les ambitions de l’autre est en train de changer au profit d’un meilleur équilibre.
Corine & Floriane : Nous avons toutes les deux été bouleversées par l’intervention en plénière de Nadalette La Fonta Six. Elle a témoigné de son parcours de superwoman, avec une super carrière internationale en même temps qu’elle était une supermaman de trois filles… Et puis, au tournant de la soixantaine, une opération médicale qui a mal tourné l’a laissée paraplégique et tout son univers s’est écroulé. Elle s’est battue pour remarcher. Elle s’est aussi tournée sur son passé et a questionné ses valeurs. Le message qu’elle a fait passer, c’est « on s’en demande toujours plus, et souvent trop, en tant que femmes. Ecoutons-nous mieux, connaissons nos limites et prenons davantage soin de nous ».

Certaines interventions du public étaient intéressantes, aussi. Une personne a fait remarquer à une animatrice qu’elle tutoyait les femmes et voussoyait les hommes de la table ronde.

Une autre personne a fait remarquer l’unicité du code vestimentaire des hommes versus la diversité des tenues des femmes : les hommes de pouvoir portent classiquement « un costume » créant ainsi un effet « de meute ». Ce code de reconnaissance les unis et les rend plus imposants. On peut discuter des interprétations, mais il est intéressant de voir que les différences de traitement entre femmes et hommes se jouent dans les détails.

Floriane : Ce que je retiendrai et que j’essaierai d’appliquer à l’issue de ce forum, c’est qu’il faut prendre le pouvoir sur nous-mêmes, c’est-à-dire, assumer tous ses choix et prendre du recul vis-à-vis du regard des autres et par rapport à sa propre culpabilité.