SNCF MIXITÉ est un site de SNCF

Le premier focus groupe étudiantes co-organisé par SNCF au féminin et l’Agence de recrutement des cadres.

Quelle « SNCF » pour attirer les jeunes talents féminins ?

Publié le 08/03/2018 à 12:16

Le 7 mars 2018, s’est tenu le premier focus groupe étudiantes co-organisé par SNCF au féminin et l’Agence de recrutement des cadres.

Thomas Wecxteen, directeur de l’Agence et ses équipes d’une part et Francesca Aceto, Présidente de SNCF au féminin accompagnée d’Estelle Diasio, ambassadrice Lorraine d’autre part, ont accueilli dans un cadre détendu un petit groupe d’étudiantes en école d’ingénieur·es pour un échange ouvert sur les attendus à l’endroit d’un employeur.

Qu’est-ce qu’une entreprise attractive pour une future ingénieure ?
A l’issue d’un atelier participatif, 8 grands items d’attractivité d’une entreprise pour un jeune talent féminin ont été distingués :La dimension et la robustesse d’un grand groupe, en capacité de proposer des opportunités d’évolution;La valorisation et la reconnaissance, dont le salaire et la progression au mérite ;Les opportunités de travailler à l’international, notamment en début de carrière ;La qualité de l’environnement de travail, la culture d’entreprise et l’ambiance générale ;La réputation de l’entreprise ;L’attention de l’organisation à la prise en compte des évolutions de la vie personnelle ;Les conditions sociales, dont la sûreté de l’emploi et la qualité de l’offre du Comité d’Entreprise.

Prêtes à s’engager, si la promesse employeur est tenue !
Ces jeunes femmes de talent sont prêtes à s’engager durablement pourvu que les promesses soient tenues : « Si je trouve l’entreprise qui me plait, je reste ! » a affirmé l’une ; « Un groupe qui m’apporte de bonnes conditions de travail, me propose des challenges et me permet de changer de poste et d’avoir des responsabilités, je n’ai aucune raison de ne pas lui être fidèle » a surenchérit la seconde ; et une troisième d’enfoncer le clou : « Bien sûr que je me vois rester toute ma vie dans une entreprise si on est transparent sur ce qui sera possible pour moi et que les règles du jeu sont claires et qu’elles reposent sur le mérite ».

Ce que nous ont adressé ces jeunes femmes, c’est un fort attachement à des valeurs, telles que l’ouverture, l’inclusion, la solidarité, le mérite, le dépassement de soi. Mais elles attendent que ces valeurs se concrétisent dans leur quotidien professionnel : que des actes suivent les paroles !

Mixité : une valeur clé… Mais une attente de preuves !
A ce titre, elles ont connaissance de l’existence de politiques mixité dans les grands groupes, mais assument que c’est essentiellement par la voie des politiques de communication des entreprises qu’elles en sont informées. Ce qui ne les empêche pas de craindre encore que des questions déplacées leur soient posées en entretien de recrutement (notamment sur leurs éventuels projets de maternité), que des biais de genre puissent parasiter les décisions du management à leur égard et que globalement, la vie professionnelle leur soit un peu plus difficile que pour un homme. L’expression de cette vigilance intériorisée ne peut que nous appeler à œuvrer encore pour donner des preuves d’inclusivité réelle.

Quelle vision de SNCF ?
L’opinion de ces jeunes femmes sur notre groupe en particulier est plutôt positive. Elles perçoivent SNCF comme une référence, riche d’une longue histoire qui ancre une véritable culture d’entreprise et un solide socle de valeurs. Mais elles voient aussi SNCF comme une entreprise innovante, à la pointe de la recherche et développement. C’est un employeur attractif pour elles de par sa dimension, propice à des trajectoires professionnelles valorisantes. Cependant, elles n’ont qu’un aperçu réduit de la diversité des métiers proposés : elles appréhendent essentiellement ceux qu’elles côtoient en tant qu’usagères des services du groupe… Et sont agréablement surprises d’apprendre qu’il y a plus de 150 métiers différents chez SNCF. Un large horizon qui s’ouvre pour ces jeunes talents !

Le groupe SNCF mobilisé pour faire connaître ses métiers et susciter des vocations féminines diversifiées
Avec 40% de femmes (soit plus de 400, en valeur absolue) cadres recrutées l’an passé, SNCF se place plutôt bien au rang des employeurs attentifs à la parité du management. Mais la mixité intra-secteur reste un véritable enjeu pour l’organisation : en 2017, les femmes n’ont représenté que 30% des recrutements dans les métiers du ferroviaire, un taux en légère baisse par rapport à l’année précédente. Pour l’Agence de recrutement des cadres, c’est un défi à relever. SNCF au féminin entend bien accompagner cet effort, notamment en donnant de la voix aux femmes du groupe, partout où elles sont susceptibles d’être en contact avec des jeunes femmes qui ne demandent qu’à se projeter dans des rôles-modèles positifs pour se trouver une vocation de cheminote !